"Vos récits
font nos créations"

Andrée


 

Moi j'ai travaillé dur. Jeune, j'allais avec mon père dans le bois ; J'ai commencé à travailler dans le bois, j'étais bûcheronne. Quitté l'école, jeune, puis je suis partie dans le bois. Je faisais les couplets. Les fagots, je faisais tout ça. L'été j'allais faire les betteraves.
Moi, je ne suis pas de Beauval, je suis de Grouches.
Je ne pouvais pas rentrer à l'hôpital avant vingt et un ans, à la majorité. Donc, j'ai travaillé un an à l'usine . J'étais à la sacherie des fois à l'encollage. Il fallait mettre un plastique, coller, puis mettre un sac de jute dessus, on posait ça sur des palettes et après on allait porter ça aux filles, aux machines. Puis quand y en avait assez, je repartais à ma machine et voilà. A la sacherie, à la couture, c'étaient beaucoup de femmes. On faisait les surjets et les ourlets des sacs. Alors y avait des surjetteuses, des ourleuses. Moi, je faisais les deux. Je suis même allée encoller les sacs quand il y avait des coups durs. Quand il n'y avait pas assez de sacs, on me déplaçait pour aller encoller.
J'ai bien aimé l'usine. Ça m'avait plu, l'entente. C'était bien. On faisait des sacrées parties de plaisir....

Retour